Le camp de la Moria, prison pleine de Vie, d’espoir encore mais surtout de souffrances

Le camp de la Moria


En janvier 2017, 4067 réfugiés étaient détenus dans le camp de Moria, sur l’île grecque de Lesbos, d’après les chiffres de l’ONG Save The Children encore active sur place. Parmi eux se trouvent des réfugiés et des demandeurs d’asile, de plus de 78 nationalités différentes, en provenance d’Afghanistan, du Pakistan, du Bangladesh, de Libye, du Maroc, d’Algérie, de Palestine, de Chine, de Somalie, du Niger ou encore du Congo. Les conditions de vie sur le camp dénoncées par le HCR (Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés) et les ONG sont d’autant plus alarmantes que le camp de Moria est interdit à la presse depuis les accords signés avec la Turquie en mars 2016. (source wikipedia)

J’ai eu envie de partager avec vous mon écoute de l’émission radiophonique de dimanche 2 février 2019 de 23h à minuit sur France Culture, qui se nomme « L’Expérience » produite par Aurélie Charon. (le podcast complet en bas de l’article)

Documentaire d’auteur et de l’écriture sonore, L’Expérience est un espace libéré des genres radiophoniques (magazine, reportage, documentaire, fiction…), qui s’en affranchit ou qui les mêle.

Et la première a été, dimanche soir, pour moi, une expérience immersive particulièrement émouvante !

un camp de réfugiés en attente de pouvoir vivre en Europe ou une prison sans humanité pour des femmes, hommes et enfants qui n’ont commis comme seul crime que celui d’avoir voulu fuir le désespoir, la terreur et la mort ?

Sur l’île grecque de Lesbos, au large des côtes turques, des milliers de réfugiés arrivés par la mer espèrent pendant des mois voire des années obtenir l’autorisation de continuer leur chemin vers l’Europe. 

En septembre 2018, des ateliers de radio ont été organisés sur l’île de Lesbos par Clément Aadli, Adrien Chevrier et Amélie Perrot. Grâce aux enregistreurs que les participants emportaient avec eux, et parfois là où les journalistes ne peuvent pas entrer, ce sont eux qui racontent, avec leurs mots et avec leurs sons, leurs conditions de vie, leurs routes et leurs attentes.

Ils ont enregistré la mer, les files d’attente interminables, les cigales, les trajets en bus, l’agitation du camp, le silence et la nuit. Ils ont recueilli, en anglais, en français, en farsi, en arabe, des témoignages d’amis ou d’inconnus. Réfugiés et bloqués sur l’île, ils nous font entendre leurs voix, leurs musiques, leurs sons, leurs questions, le camp de Moria, et leurs situations incertaines, déjà en Europe mais bien loin de la vie qu’ils espéraient.

Lesbos est une production radiophonique collective : tous les sons et entretiens ont été enregistrés par les personnes qui ont participé aux ateliers de radio.

source: https://www.franceculture.fr/emissions/lexperience/lesbos